Notre Déontologie

 

La déontologie de Elorah repose sur l’affirmation que le client est une personne, quels que soient sa situation, son état de santé physique ou psychique, son niveau d’intégration sociale. Elle repose sur trois principes:

 

Une attitude générale de respect

 

Celle-ci implique réserve et discrétion pour tout membre de l’entité et à tout moment de la prestation du service. Elle se décline en prenant en compte tout l’éventail des droits

du client :

·         Le respect de la personne, de ses droits fondamentaux.

·         Le respect de ses biens.

·         Le respect de son espace de vie privée, de son intimité, de son intégrité,

          de sa dignité.

·         Le respect de sa culture, sa religion,de son choix de vie et de son projet de

          vie quand il est formulé.

·         Le respect de la confidentialité des informations reçues.

·         Le libre accès aux informations contenues dans son dossier.

 

Notre société est attentive aux problèmes de maltraitance et aux situations pouvant mettre en danger physique ou psychologique les personnes. Elorah  veille pour cela à la prévention de ces situations, et réalisera lorsque cela sera nécessaire un signalement auprès des organismes ou autorités ayant compétence pour recevoir ces informations.

Des services « individualisés »

 

Afin d’offrir un service conforme aux besoins et attentes du client, nous nous engageons à veiller et à mettre en place une évaluation des besoins, à proposer une offre élaborée avec le client et à assurer, si nécessaire, une approche coordonnée avec d’autres entités, d’autres professionnels et en conformité avec le plan d’aide élaboré par les prescripteurs ( conseil général APA, CRAM…).

Elorah fait preuve de transparence pour toute action menée pour le client dans le cadre des prestations. Enfin, notre société s’assure également du suivi de ces prestations afin d’apporter des mesures correctives si nécessaire.

 

Une relation triangulaire

 Cette relation triangulaire concerne le client, l’intervenant et Elorah.

Elorah s’engage à mettre un référent à la disposition du client afin que celui-ci puisse bénéficier d’un interlocuteur nommément désigné à qui confier ses questions, ses souhaits, ses remarques, voire son mécontentement sur une prestation ou un intervenant.

 

Cette relation triangulaire assure les fonctions suivantes :

 

      Protéger les clients d’éventuelles pratiques abusives.

 

      Protéger l’intervenant en l’incitant à maintenir une juste distance avec le

      client afin de maintenir un service de qualité par un équilibre constant entre

          l’aspect technique  de sa mission et la partie relationnelle.

 

      Pour plus de cohérence, seule la personne référente gère les relations

     entre les intervenants externes, les institutions, et les établissements.

 

Une protection contre l’abus de faiblesse

Elorah et ses intervenants s’engage à :

 

  • Décliner dons, prêts et legs de quelque nature que ce soit de la part de la personne aidée. (Conformément aux dispositions légales relatives à l’abus de faiblesse).

 

  • Refuser une procuration sur un compte bancaire ou postal de la personne aidée et ne pas utiliser la carte bancaire de paiement ou de retrait de la personne aidée sauf dérogation écrite de la personne aidée ou/et du client.

 

  • Utiliser les clefs et/ou badge du domicile de la personne aidée confiées avec son accord préalable et écrit uniquement dans le cadre de l’exercice de ses fonctions et ne donner ces clefs et/ou badge à aucune autre personne.

 

  • N’utiliser ni le téléphone ni la ligne Internet de la personne aidée pour raisons personnelles.

 

Rappel de la définition de la maltraitance retenue sur les recommandations de bonnes pratiques professionnelles (ANESM) :

 

 

 Violences physiques, violences psychiques ou morales, violences médicales ou médicamenteuses, négligences actives, négligences passives, privation ou violation des droits, violence matériel et financière.